« Si on n’écoute pas son corps, on fait de la littérature en costume, au mieux.  Jacques Lecoq. »

emmanuelle pavon dufaure

Emmanuelle PAVON DUFAURE

Écrire pour danser. Chorégraphier la vie et ses personnages. Les voir s’assouplir, se délier ou au contraire se contracter, sous le stylo. C’est la passion de la danse classique dans l’enfance, qui, je pense m’a menée à cette autre contrainte quotidienne, aussi laborieuse que jouissive : faire des lignes quotidiennes. Un peu comme on fait sa barre en danse classique.

J’ai eu des expériences puissantes avec l’écriture théâtrale qui plonge au cœur de ce pas de deux avec le langage. Mots couchés sur le papier, puis passés à la moulinette du souffle des acteurs, puis détournés par un metteur en scène, puis résonnants dans les regards des spectateurs : un passionnant labyrinthe créatif ! 

Avec le métier de formateur, les mots continuent leur ronde et l’étonnement perdure. Il y a des effets de boomerang, des grands questionnements. De ma pratique à celle des autres, une recherche qui n’en finit pas de creuser le langage, comme un ventre qui a faim… En atelier, on attend en quelque sorte

Formatrice en écriture littéraire, art-thérapeute (INECAT, institut national de création, art et transformation), lectrice à voix vive. Trois métiers qui se déclinent à la fois sur le terrain social, scolaire et artistique.  

J’aime conjuguer l’écriture et l’insolite (quelques souvenirs épatants d’une croisière Costa où j’animais un atelier entre la boîte de nuit et les machines à sous !), croiser les arts aussi. En Occitanie où je vis depuis quelques années, collaboration, entre autres, avec le Théâtre du Mouvement, compagnie Yves Marc, autour du rapport du geste d’écriture et du papier.  

En tant qu’art-thérapeute, j’explore plus particulièrement les vertus de la lecture à voix vive dans les Ehpad avec le public âgé.  

Création été 2022 d’une formation « le trio ingénu » qui propose des spectacles entrelaçant chant lyrique, guitare classique et lecture à voix vive. 

En savoir plus sur le parcours : www.emmanuelledufaure.com 

Publications

 « Petit défouloir émotionnel », carnet intime, ed. Larousse, septembre 2022. 

« Tremblez ! », 10 histoires criminelles vraies et flippantes de Mc Skyz, collaboration rédactionnelle, ed. Hachette, juin 2022. 

« Mon premier roman », l’écriture de mon roman de A à Z, carnet de propositions d’écriture, ed. Hachette,  juin 2021.  

« Ma vie en récits », l’écriture de mon autobiographie, co-autrice Delphine Tranier-Brad, carnet de propositions d’écriture, ed.  Hachette,  juin 2021. 

 « L’énigme de la machine à coudre », feuilleton romanesque pour l’Almanach Vermot, ed. Hachette, 2020.  

« L’outremusique », ed.  théâtre Alna, 2013. 

__ Œuvres théâtrales sur scène : 

« Concerto en cuisine !», mise en scène Céline Roux et Nathalie Izza avec la Compagnie du Murmure, au Théâtre des déchargeurs à Paris, 2014. 

« One-Man Hamlet », mise en scène de Carole Rivière à La Folie Théâtre, avec la compagnie « Carpe Diem », Paris, 2012.  

Le questionnaire d'Aleph

1. Comment l’aventure a-t-elle commencé ? 

Bien, bien, avant Aleph…Dans une classe, en CP, un manuel ancien d’apprentissage de lecture : Luti le lutin. Première phrase déchiffrée à voix silencieuse : « Luti peint les feuilles des arbres en mordoré pour l’automne ». Ce mot me semblait épatant : mordoré. Du brillant, du reflet, du contraste. Colorier la mort en doré. Oui, l’aventure de l’écriture a commencé là, sous les feuilles…   

2. Pensez-vous avoir une réputation en tant qu’animateur ? 

Passionnée… peut-être ? Et du coup débordant un peu le cadre horaire, certainement. Mais je progresse au fil des ans, je grignote des minutes à rebours, je ne désespère pas de finir à l’heure ! 

3. Quel est votre pire souvenir d’animation ? 

Une participante partie en cours de route, à la pause, lors d’une journée d’expérimentation parce qu’elle ne se sentait pas à la bonne place. Qu’est-ce qui m’avait échappé ? Ce sentiment d’inachèvement était très culpabilisant. Je remercie cette participante encore aujourd’hui parce que ma vigilance en est accrue. Que l’écriture aille toujours au bout du jour… 

4. Quel est votre meilleur souvenir d’animation ? 

A chaque fois, la fin. Ce moment où le groupe part. Sur le trottoir, les gens se disent au-revoir, s’éloignent, parfois un peu émus et moi aussi… Mais si on se retourne, l’empreinte sensible de l’écriture est là, dans la salle de l’atelier. Et elle sera toujours là.   

5. Quel livre vous a ouvert à la littérature ? 

 « Aurélien » de Louis Aragon. Parce que « La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide »… 

6. Quel livre a changé votre vie ?  

 Le même. Je le relis et il me relie à toutes les premières fois.  

7. Quels sont vos trois auteurs préférés ? 

Pascal Quignard, Anne Dufourmantelle, Siri Hustvedt.  

8. Que faîtes-vous quand vous n’animez pas ? 

 Je regarde ceux que j’aime. Je lis. Je rêve. L’idéal étant les trois en même temps ! 

9. Quel serait pour vous l’endroit idéal, impossible, pour animer un atelier ? 

 Sur le bord de mer, en marchant, de l’eau mi mollet, le soleil dans le dos (avec matériel adéquat, feuilles de papier et stylo waterproof).   

10. Pourquoi animez-vous ? 

Pour réanimer toutes les voix qui nous habitent, éveiller nos polyphonies intérieures.

06 mars 10 mars 2023
A distance

9 h 30 - 18 h
35 h.

Vers la publication

Animer un atelier d'écriture littéraire (artistes-auteurs) (via Teams)

06 mars 2023, 07 mars 2023, 08 mars 2023, 09 mars 2023, 10 mars 2023
avec Emmanuelle Pavon Dufaure

700 €
Pour les particuliers

1400 €
formation permanente

12 mai 01 juil. 2023
Paris

9 h 30 - 12 h 30 / 13 h 30 - 16 h 30
54 h.

Métiers de l'écriture

Textes littéraires (présentiel et teams)

12, 13, 14 mai 2023 (Paris), 02, 03, 04 juin 2023 (Teams), 29, 30 juin, 01 juil 2023 (Paris)
avec Emmanuelle Pavon Dufaure

1242 €
Pour les particuliers

2484 €
formation permanente

26 juin 28 juin 2023
Paris

9 h 30 - 16 h 30
18 h.

Métiers de l'écriture

Approcher la conduite d'ateliers d'écriture

26 juin 2023, 27 juin 2023, 28 juin 2023
avec Emmanuelle Pavon Dufaure

414 €
Pour les particuliers

828 €
formation permanente