Écrire le sentiment <br>[nouveauté]

Dernière mise à jour : 22/06/2022

Écrire le sentiment
[nouveauté]

Sentiments, ressentiments ? Grands, troubles, vifs, coupables, amoureux… ils forment le lit de la vie et de la littérature. Dans ce stage, nous ne chercherons pas à les définir mais plutôt à explorer leurs mystères, leurs ambigüités et leurs gouffres, à intégrer le cycle de leur vie et de leur mort. Il s’agira de faire vibrer dans l’écriture, avec la complicité de spécialistes du sujet comme Annie Ernaux, Laura Kasischke ou Zola, leur alchimie particulière en gardant les clichés au loin.

Public

Ce stage est ouvert à tous.

Objectifs

– Explorer le cœur des hommes et des femmes
– Tracer ce qui nous lie comme ce qui nous éloigne
– Partager à travers un texte l’émotion de la relation affective
– Rendre perceptible le trouble et la puissance des sentiments

Prérequis / Orientation

Pas de prérequis

Contenu

L’amour, souvent malheureux, est au cœur d’un très grand nombre d’ouvrages, aussi bien chez les auteurs classiques (Mme de Lafayette, Stendhal) que chez des écrivains plus populaires qui lui permettent fréquemment de triompher (Ken Follett, pour ne citer que lui). L’amitié, qu’elle soit reléguée à un rôle plus discret, ou au contraire éclatante, comme chez Montaigne, est aussi présente en littérature. Quant à l’absence de sentiment, dans les familles notamment, elle est très largement chroniquée, chez des auteurs aussi divers que Bazin, Mauriac ou Raphaël Enthoven.

Ce stage vous propose une balade sur les chemins du sentiment. A partir des propositions de l’animateur, vous pourrez mettre en mots, fiction ou pas, l’amour, l’amitié, l’empathie, la tendresse, le désir, explorer les frontières qui existent (ou pas) entre eux. Vous pourrez mettre en scène l’éclosion du sentiment et son développement, interroger sa chimie : a-t-il une existence propre, objective, ou bien s’agit-il d’une création que notre esprit fait naître, muter, périr, au gré de remous étrangers à toute logique ? Vous pourrez écrire ce que le sentiment apporte et ce qu’il enlève, ses liens avec le bonheur et le malheur, questionner sa disparition : chronique d’une mort annoncée, solitude ultime et fatale de l’individu.

Méthodes pédagogiques

La méthode d’Aleph est interactive : les textes écrits sont lus et partagés avec le groupe, de sorte que chacune des séquences soit nourrie par les échanges intervenus. Le stage permet une progression en technique et en volume. Après plusieurs séquences au périmètre circonscrit, vous serez amené à écrire un petit récit mettant en scène une rencontre, une rupture, ou tout autre évènement, réel ou imaginaire, faisant intervenir le sentiment.

Évaluation

En fin de stage, un temps de bilan oral invite les participants à revenir sur leurs attentes et sur ce qu’ils ont découvert. Chacun sera ensuite invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail.

Pour les participants dont la formation a bénéficié d’un financement au titre de la formation professionnelle, l’animateur remplira un formulaire d’évaluation identifiant la progression, les acquis et les points d’amélioration à envisager, sur la base des objectifs énoncés dans la fiche de présentation du stage.

Clôture des inscriptions au plus tard 8 jours avant la date de l’atelier.

Programmation des prochaines sessions en cours, n’hésitez pas à nous contacter pour toute question

0