Traversée de l'Amérique

Témoignage d'écrivant

«Expérience très intéressante avec des participants bien ancrés dans l'écriture.
Les propositions autour de l'Amérique m'ont plu. Le pays est vaste, commencer par la nature me semble un bon préalable car il ouvre le champ à beaucoup de piste.
J'ai eu beaucoup de plaisir à partager ces moments. J'ai été étonné par mes propres écrits qui sortaient de mes habitudes. Les retours des participants furent bienveillants sans être lénifiants. »
Marc L.

Dernière mise à jour : 14/05/2024

Traversée de l'Amérique

Quand les premiers Européens posent le pied sur le rivage nord-américain, un continent inconnu les attend. Ils avancent, se perdent, survivent ou disparaissent. D’autres arrivent derrière eux. Il leur faudra des siècles pour tout arpenter, nommer, quadriller ; moins longtemps pour anéantir les Amérindiens. Cette histoire de démesure a donné naissance à une littérature où le roman s’abreuve aux héros, à leurs rêves, à leurs défaites. Le roman américain brasse la nature, l’espace, la frontière. Il parle du monde en temps réel. Il interroge la violence, l’identité, la différence. À son propos on parle de souffle et d’ambition, de construction et d’efficacité. Ce cycle en quatre week-ends vous invite à traverser l’Amérique en explorant son souffle littéraire.

Thématique de chaque week-end :

Week-end 1 – La nature au cœur de l’écriture –Nature Writing
Week-end 2 – Devenir quelqu’un – The American Tale
Week-end 3 – Écrire le monde – Each Voice Matters
Week-end 4 – Portraits de groupe – American Dream

Public

Ce cycle s’adresse aux personnes qui souhaitent découvrir la littérature américaine par l’écriture, que cette littérature leur soit déjà familière ou pas.

Objectifs

  • Découvrir des textes d’écrivains américains
  • Approcher les univers et les fabriques d’écriture de ces auteurs
  • Diversifier son écriture en la frottant à d’autres voix

Prérequis / Orientation

Ouvert à tous. Il est préférable d’avoir une expérience d’écriture en atelier.

Contenu

1 – La nature au cœur de l’écriture –Nature Writing

« Toutes mes histoires sont générées par ces paysages. » Annie Proulx

Les grands espaces naturels occupent une place centrale dans le récit fondateur américain. Ce soi-disant éden va devenir un espace à conquérir, à cultiver et domestiquer. À la violence fondamentale du rapport à la nature répond une forme de spiritualité qui fait de celle-ci un environnement exaltant où l’on peut s’évader, se fondre, s’affranchir des contraintes sociales, sublimer sa vie tout autant que la mettre à l’épreuve. Dans la nature, « tout peut arriver comme sur une toile blanche » explique Pete Fromm. Avec les écrivains du Nature Writing, lointains héritiers d’Henri David Thoreau, nous chercherons à ouvrir un nouveau point de vue, délaissant le bord de la « prairie » pour nous projeter dans un corps à corps avec le monde naturel.

Les propositions d’écriture emboiteront le pas d’écrivains américains qui ont placé la nature au cœur de leur vie et de leur écriture, comme Edward Abbey, Richard Powers, Robin Wall Kimmerer, Terry Tempest Williams… Certains témoignent de la destruction des écosystèmes, d’autres vont jusqu’à se battre au quotidien pour les restaurer. Tous entrainent le lecteur dans leur quête pour redécouvrir ce qui est devenu invisible. L’écriture permettra d’appréhender son rapport à la nature en travaillant la description, en puisant dans ses souvenirs, en faisant le récit de rencontres… jusqu’à l’élaboration de textes de fiction.

2 - Devenir quelqu’un – The American Tale

Le projet individuel américain, avoué ou non, est de devenir quelqu’un, en cochant les cases de la réussite : argent, renommée, taille des maisons ou des voitures, blondeur et minceur de l’épouse. Ce mouvement, qui construit inlassablement le rêve, passe par les figures de l’ambition, du dépassement de soi, de la métamorphose, de la chute et du recommencement. Elles font de la trajectoire vitale une course folle. Le roman américain actuel confronte la destinée individuelle à ce rêve, questionne les échecs et les succès de ses « héros » à l’aune du conformisme sociétal, de l’Histoire revisitée et de l’état du pays. Cette traversée de l’Amérique se déroulera en compagnie de Joyce Carol Oates, Russell Banks et d’autres auteurs prompts à fouiller le réel, à dégager la vérité des personnages et leurs émotions.

Qu’est-ce qui fait la spécificité, l’énergie et le charme de ces fictions qui embarquent le lecteur ? comment les mythes y sont-ils interrogés ? On s’appuiera sur la lecture des auteurs pour amorcer le travail. On pourra ainsi varier les approches narratives pour engager du récit en mode fleuve et en tempo soutenu avec Paul Auster ; on lancera l’écriture de parcours et de destins en cadre resserré avec Gay Talese ; on s’emparera d’outils pour susciter émotion, empathie et adhésion envers les personnages ; on s’attachera à l’écriture qui sonde le réel à la loupe avec Colum McCann, McCarthy, DeLillo...

3 – Écrire le monde – Each Voice Matters

Sous le large auvent de « l’identité américaine » se joue désormais une autre partition : grâce aux avancées des mouvements afro-américains et hispaniques et à l’émergence des minorités visibles, la littérature américaine porte haut et fort des voix venues de tout le continent et des Caraïbes. Celles-ci racontent d’autres histoires selon d’autres points de vue, participant à leur manière à ce « écrire le monde » tels que l’entendent modernes, post-modernes ou tenants de la narrative non-fiction. De Dos Passos à DeLillo, ces voix sont inventives, singulières, parfois déroutantes, souvent hypnotiques : elles détricotent les représentations et n’appartiennent qu’à elles-mêmes. Ce volet invite à tester des formes, des tours de main, des outils pour dire le monde actuel en compagnie d’auteurs qui n’hésitent pas à partager leur fabrique d’écriture.

Infuser le réel dans la fiction est un processus commun à beaucoup d’écrivains américains. Dans leurs textes, une énergie particulière soutient l’écriture pour faire passer les émotions et dire l’actualité qui se joue là, sous nos yeux. On expérimentera des écritures brèves et toniques – portraits, chroniques, récits – en compagnie d’écrivains de la narrative non-fiction (Tom Wolfe, J. Didion, A. Nicole LeBlanc, Ryan Gattis...), des formes vives et novatrices pour écrire des scènes, dialogues et témoignages avec des auteurs qui font vibrer le chœur des communautés de l’Amérique (Jason Mott, Ta-Nehisi Coates...). Chacun s’appropriera ces formes diverses pour jouer de sa voix unique et singulière.

4 - Portraits de groupe – American Dream

« Ces gens, ici, veulent que je raconte mon histoire. Ils disent que je ne peux comprendre où je vais si je ne comprends pas où j’étais avant. » Richard Wagamasee

Le groupe est une des trames de la fabrique américaine : dissidents anglais du Mayflower, caravanes de pionniers tentant de repousser la « frontier », journaliers tournant en tous sens lors de la grande dépression, migrants centraméricains traversant les déserts… hormis les tribus amérindiennes, ces groupes de circonstance ou collectifs organisés, cherchent à gagner l’Amérique et un devenir américain rapide, devenir qui ne dissout pas toujours le lieu d’origine. Comment se construit le grand corps protéiforme de la nation américaine ? à partir de quels lignages, histoires, paysages ? par quelles promesses, rituels, oublis ? Ce volet s’appuiera sur des romans qui explorent le fonctionnement de la société américaine pour travailler la notion de groupe et de socialisation.

Les propositions partiront de photographies et de textes d’auteurs américains qui font revivre une époque, un lieu, des destins collectifs et des histoires individuelles (James Agee, Jack Kerouac, Jeffrey Eugenides, Julie Ostuka…). Le projet est de faire apparaître un groupe, de composer son histoire, raconter ses rituels, la place qu’il occupe dans la société et d’imaginer les légendes qui lui permettent d’exister.

Méthodes pédagogiques

La méthode d’Aleph-Écriture est active. Elle repose sur l’implication des participants comme de l’animateur. Elle est également interactive. Les allers retours entre l’écriture individuelle, la lecture des textes et les échanges en groupe permettent de tester régulièrement si telle ou telle hypothèse fonctionne réellement, dans la visée de créer des textes qui donnent envie au lecteur de les lire jusqu’au bout.

Évaluation

En fin de stage, un temps de bilan oral invite les participants à revenir sur leurs attentes et sur ce qu’ils ont découvert. Chacun est ensuite invité à remplir le document-type de bilan qui lui est adressé par mail.

Pour les participants dont la formation a bénéficié d’un financement au titre de la formation professionnelle, l’animateur remplira un formulaire d’évaluation identifiant la progression, les acquis et les points d’amélioration à envisager, sur la base des objectifs énoncés dans la fiche de présentation du stage.

Votre session :

Traversée de l’Amérique – La nature au cœur de l’écriture (Nature Writing) du 12 Oct. 2024 au 13 Oct. 2024 à Paris présentiel (Durée : 10 h. ; sam. 14h-18h, dim. 10h-13h / 14h-17h )

For a better experience, certain features of javascript area required. Currently you either do not have these features, or you do not have them enabled. Despite this, you can still purchase your tickets, using 2 simple steps.

Etape 1 : Sélectionnez ci-dessous le type et le nombre de réservation de session de formation puis cliquez sur le bouton Réserver.

Etape 2: Enfin, quand vous avez terminer de réserver vos sessions de formation, cliquez sur Voir le panier pour finaliser votre commande.

Etape 1 : Choisissez le prix et la quantité :

Actuellement, il y a 10 places disponibles.

Clôture des inscriptions au plus tard 8 jours avant la date de l’atelier.

16 nov. 17 nov. 2024
Paris
présentiel
sam. 14h-18h, dim. 10h-13h / 14h-17h
10 h.
Découverte

175 € ou 3 x 58€
pour les particuliers

350 €
formation continue (en savoir +)

30 nov. 01 déc. 2024
Paris
présentiel
sam. 14h-18h, dim. 10h-13h / 14h-17h
10 h.
Découverte

Traversée de l’Amérique – Écrire le monde (Each Voice Matters)

30 nov 2024, 01 déc 2024
avec Valérie Mello

175 € ou 3 x 58€
pour les particuliers

350 €
formation continue (en savoir +)

11 janv. 12 janv. 2025
Paris
présentiel
sam. 14h-18h, dim. 10h-13h / 14h-17h
10 h.
Découverte

Traversée de l’Amérique – Portraits de groupe (American Dream)

11 janv 2025, 12 janv 2025
avec Camille Berta

175 € ou 3 x 58€
pour les particuliers

350 €
formation continue (en savoir +)