Micro-roman jeunesse

Ce cycle propose de poursuivre le travail engagé au cours de “Écrire pour la jeunesse 1”. Dans un premier temps, on y revisitera les acquis, notamment la question essentielle de l’adaptation à un public de jeunes lecteurs via la notion de tranche d’âge. On se penchera ensuite sur les techniques narratives propres au genre en vous proposant d’écrire un micro-roman de 30 000 signes au maximum.

Public

Pour ceux qui souhaitent approfondir leurs techniques narratives dans le domaine de l’écriture jeunesse, tout en affirmant leur voix.

Objectifs

Dans un premier temps, on y revisitera les acquis, notamment la question essentielle de l’adaptation à un public de jeunes lecteurs via la notion de tranche d’âge chère aux éditeurs. On poursuivra également l’étude des techniques narratives propres au genre, qu’il soit dirigé vers des enfants non lecteurs (albums), pré lecteurs (Premières lectures) ou déjà lecteurs.
Chacun pourra ainsi se construire au moins un projet clé en main, de 30 000 signes au maximum.

Prérequis / Orientation

Avoir suivi « Écrire pour la jeunesse par e mail », ou « Écrire pour la jeunesse » en présentiel + le stage « Expérimenter l’atelier par e-mail »

Contenu

Une première séance est consacrée à la revisite des acquis. Elle sera donc autonome.
Les 7 suivantes permettront la création d’un récit complet. Du premier jet à la phase finale, toutes les étapes seront abordées. Concrètement, on se demandera :
• comment trouver un sujet « jeunesse » ?
comment le transformer en histoire adaptée au public visé (de 0 à 16 ans) ?
• comment construire une narration ?
• comment trouver la bonne voix (la question du narrateur) ?
• comment se relire afin de réécrire ?

Méthodes pédagogiques

Participants et animateur communiquent par une liste de diffusion sur laquelle ils sont inscrits. L’animateur envoie une première séance un lundi. Les participants ont une semaine pour la traiter et l’envoyer sur l’adresse collective. Une semaine est consacrée à la lecture des productions et, le lundi suivant, les retours (écrits) sont envoyés.
À ses retours, l’animateur joint la séance suivante et le stage avance selon ce rythme. Mensuellement, deux séances sont ainsi traitées, ce qui permet à chacun de s’accorder les pauses nécessaires à tout travail de création, sans perdre pour autant le lien avec son objet. Au contraire, le stage permet de tisser réflexion et élaboration.
Les séances suivent les objectifs cités plus hauts. À ceci s’ajoutent des envois d’extraits de romans. Ceux-ci étayent les points techniques traités et permettent aux participants, outre d’apprendre à écrire le genre en question, de découvrir des auteurs.

Évaluation

En fin de stage, un temps de bilan oral invite les participants à revenir sur leurs attentes et sur ce qu’ils ont découvert. Chacun sera ensuite invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail. Pour les participants dont la formation a bénéficié d’un financement au titre de la formation professionnelle, l’animateur remplira un formulaire d’évaluation identifiant la progression, les acquis et les points d’amélioration à envisager, sur la base des objectifs énoncés dans la fiche de présentation du stage.

Aucune formation ne correspond à vos critères.

0

Suite aux dernières annonces, nous sommes en mesure de reprendre progressivement notre activité présentielle.

Vous trouverez l'ensemble de nos propositions d'ateliers à venir en suivant ce lien :

Nos prochaines activités,

Retrouvez également l'ensemble de nos propositions à distance en suivant ce lien :

Écrire en ligne.

Vous pouvez aussi offrir de l'écriture, via notre bon cadeau personnalisé, disponible au bout de ce lien : Offrez un atelier.

Enfin pour toute question, contactez-nous via notre formulaire de contact.

Et surtout prenez soin de vous, lisez, écrivez !

À très vite dans nos ateliers,

L’équipe Aleph-Écriture