Les défis de l'adaptation - Initiation [initiation]

L’adaptation d'œuvres préexistantes concerne une large part de la production théâtrale et cinématographique, mais aussi la bande dessinée, les podcasts… signe que les grands récits ont encore aujourd’hui le pouvoir de légitimer l'œuvre qui s’en inspire. Adapter, ce serait être à la fois un lecteur immergé et un interprète décomplexé, honorer et trahir… au plus proche de soi. En partant d’un même texte-source, le stage vous invite à appréhender le genre que constitue l'adaptation, avec ses codes, ses zones de confort et ses embûches et le travail fondamental qui lui est associé, celui de la dramaturgie.

Public

Ce stage s’adresse aux personnes ayant une pratique régulière de l’écriture et éventuellement porteuses d’un projet d’adaptation.

Objectifs

- Se détacher du texte-source et prendre place dans le texte
- Réagir en dramaturge face aux mécanismes narratifs
- S’affirmer comme auteur d’un texte adapté
- Finaliser une trame d’adaptation complète

Prérequis / Orientation

Avoir une expérience de l’écriture et/ou avoir suivi plusieurs modules de la FGEL ou des stages.

Contenu

L’enjeu de l’adaptation est avant tout de créer une dynamique nouvelle à l’intérieur même de l'œuvre, qui construira un nouveau rapport avec son lecteur-spectateur comme, par exemple, dans le “Pinocchio” du cinéaste Guillermo del Toro ou la bande dessinée d’Éric Henninot adaptée du monument de la SF “La horde du contrevent » d’Alain Damasio. S’emparer d’une œuvre questionne d’abord l'attache émotionnelle qui nous conduit à la revisiter et le sens qu’on continue à lui donner ; le genre-cible (théâtre, album, scénario) se trouve à son tour interrogé par elle. Il s’agit d’appréhender l’une et l’autre avec recul et liberté, pas simplement en tant qu'adaptateur, mais bien en tant qu'auteur.
Autre versant du travail de l’adaptation, la dramaturgie, qui consiste à créer ou recréer les lignes de tension de l'histoire (s'il y en a une) et penser l'expérience du spectateur au fil du spectacle. De plus en plus, au théâtre, on voit des équipes d'auteurs se construire, un peu comme pour l'écriture de série. Aux auteurs qui portent le texte initial, l'idée, la matière qui servira au jeu, on voit souvent associé le dramaturge, sorte de conseiller ou co-auteur qui va travailler l'évolution, le mouvement, l’aménagement de l’intrigue, le rythme, etc.
Dans le stage, les participants partent tous d’un même texte existant, donnant ainsi naissance à autant d’adaptations que de personnes qui vont enrichir l'imaginaire collectif.
Les temps d'écriture sont alimentés par des propositions techniques en lien direct avec le texte-source (dramaturgie, construction de personnages, sélection, renoncement, dialogues, paratexte) qui permettront d'expérimenter la transcription. L'approche sensible du récit favorise également une grande marge de créativité. Enrichi par les temps d'échange et de lecture des textes produits (en groupe, sous-groupe et duo), chacun.e repart dans l'écriture personnelle jusqu'à l'élaboration d'une trame complète.

Méthodes pédagogiques

La méthode formalisée dans le cadre d'Aleph-Écriture est active. Elle repose sur l'implication, des participants comme de l'animateur. Elle est également interactive. Les allers et retours entre l'écriture individuelle, la confrontation en sous-groupes et les échanges en grand groupe permettent de tester régulièrement si telle ou telle hypothèse fonctionne réellement, dans la visée de créer un récit qui donne envie au lecteur de savoir ce qui va se passer.

Évaluation

En fin de stage, un temps de bilan oral invite les participants à revenir sur leurs attentes et sur ce qu'ils ont découvert. Chacun sera ensuite invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail. Pour les participants dont la formation a bénéficié d'un financement au titre de la formation professionnelle, l'animateur remplira un formulaire d'évaluation identifiant la progression, les acquis et les points d'amélioration à envisager, sur la base des objectifs énoncés dans la fiche de présentation du stage.

Clôture des inscriptions au plus tard 8 jours avant la date de l’atelier.

24 avril 28 avril 2023
Paris

9 h 30 / 16 h 30
30 h.

École d'écriture

Les défis de l’adaptation - Initiation [nouveauté]

24, 25, 26, 27, 28 avril 2023
avec Loic Bonimare

495 €
Pour les particuliers

990 €
formation permanente

0