« Ecrire une histoire ou un bout d’histoire en atelier, c’est toujours le même mouvement imperceptible. Un aller et un retour en soi, de soi vers l’autre, de l’autre à soi. Ecrire une histoire ou un bout d’histoire en atelier, c’est aller chercher le sauvage et le limpide gisant au fond de soi, c’est réveiller le limpide et le sauvage endormi en l’autre. Toujours. Rendre lisible l’illisible. »

laurence ruiu renard

Laurence RUIU RENARD

Formatrice consultante, elle a travaillé à Bayard Presse puis à France Télévisions (communication, coordination de projets transverses)

Aucune formation ne correspond à vos critères.