Écrire le quotidien avec la poésie américaine

Paterson ? Une ville du New Jersey, un poème monument de W.C. Williams, un film de Jim Jarmush : une certaine Amérique. Comme l’ont illustré à leur façon les membres de l’école de New York (Joe Brainard, Ron Padgett, Frank O’Hara), le quotidien est le domaine privilégié des écritures poétiques et fragmentaires. Le stage propose de saisir certaines des thématiques et des formes qui leur sont chères.

Public

La vie au quotidien appartient, ou devrait appartenir, à tout le monde. Le stage est donc ouvert à tous, participants débutants ou auteurs confirmés.

Objectifs

– Vous rendre attentif aux menus incidents de la vie dite quotidienne : les prendre en note, les partager, voire les échanger.
– Les croiser avec quelques lectures poétiques : de Richard Brautigan ou William Carlos Williams, Jorge Luis Borges ou Robert Federman, Emmanuel Hocquart ou Charles Reznikoff (entre autres).
– Élaborer votre propre poétique du quotidien, en déterminant les choix formels et narratifs qui décideront de « l’allure » de vos poèmes ou textes en prose.

Prérequis / Orientation

Ouvert à tous

Contenu

Le stage vise d’abord à mettre chacun dans l’état d’observation et d’auto-observation, voire de méditation ou de contemplation, qui permet de « résonner » à la dimension la plus apparemment minuscule ou éphémère de l’existence. À ces états, bien sûr, on réagit par l’écriture : c’est une écriture du carnet, en tant qu’elle rassemble le matériau nécessaire à la flambée du poème, que celui-ci soit réglé par une métrique ou composé en prose. La fréquentation des œuvres évoquées permet d’élaborer ses choix et de s’approprier un certain nombre de stratégies d’écriture poétique. Elle engendre d’autres poèmes, bien souvent, qui naissent en somme de la page comme certains naissent de la vie. Chacun peut ainsi rassembler une brassée de textes poétiques et en composer certains, qui sait, en bouquet. Une présentation interactive, proposée au cours d’une soirée supplémentaire ouverte aux non-participants de l’atelier, permet en outre à l’intervenant de présenter plus avant sa propre relation à la poésie du quotidien et à ses différentes incarnations, ainsi que de partager certaines des productions dont ses propres observations ont ouvert le chemin.

Méthodes pédagogiques

La méthode formalisée dans le cadre d’Aleph-Écriture est active. Elle repose sur l’implication, des participants comme de l’animateur. Elle est également interactive. Les allers et retours entre l’écriture individuelle, la confrontation en sous-groupes et les échanges en grand groupe permettent de tester régulièrement si telle ou telle hypothèse fonctionne réellement, dans la visée de créer un récit qui donne envie au lecteur de savoir ce qui va se passer.

Évaluation

Un temps de bilan invite chacun, en fin de stage, à revenir sur ses attentes. Chaque participant est en outre invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail à la fin de l’atelier.

Aucune formation ne correspond à vos critères.

luctus suscipit libero. mattis ut libero leo. consequat. in ipsum amet,
0

Bonne nouvelle ! Nous sommes de retour !

Nous sommes heureux de pouvoir enfin vous accueillir physiquement dans nos ateliers d'écriture à Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse, et dans d'autres lieux cet été !

Nous avons mis en place un protocole sanitaire rigoureux (gel hydroalcoolique à disposition, distanciation physique dans les salles, port du masque dans les déplacements, sens de circulation) pour assurer votre sécurité et celle de nos intervenants.

Et pour ceux qui ne sont pas en mesure de se déplacer, nous continuons à proposer des ateliers via notre plateforme à distance et via mail, à consulter dans notre nouvelle rubrique "Écrire en ligne".

Pour plus d’information, veuillez nous contacter via notre formulaire de contact.

À très vite dans nos ateliers.
L’équipe Aleph-Écriture