Nouvelles brèves - initiation

La nouvelle très courte ou "short short story" a ses adeptes. Sa technique allie la construction d'un récit, concision et plaisir de surprendre son lecteur

Public

Le stage s’adresse à ceux qui, écrivant des nouvelles, veulent éprouver l’efficacité de l’écriture brève.

Objectifs

Ces trois jours permettent de construire un récit qui allie concision de la mise en place et plaisir de surprendre le lecteur.

Prérequis / Orientation

Ouvert à tous

Contenu

À la manière de Sternberg, Brautigan, Le Tellier, on s’essaie à suggérer beaucoup en disant peu. Réussir une nouvelle courte est un art difficile. On ne vise pas d’emblée à resserrer son propos. Au contraire, une fois donnée la proposition d’écriture, chacun est invité à « faire germer » ses idées, à produire un premier jet même foisonnant. Puis vient la lecture à voix haute, suivie des retours de l’animateur et des participants. Les idées, les avis fusent, permettant à l’auteur de prendre conscience de ce qu’entend le lecteur et de ce qui frappe plus particulièrement son imaginaire. Le cœur du récit étant ainsi dégagé, le retravail de la nouvelle permet d’aboutir à un récit court allant à l’essentiel, devenant efficace, c'est-à-dire provoquant l’émotion du lecteur. Mais il n’est jamais facile de renoncer à ce qu’on a écrit, à ce qu’on a aimé dire : le geste de retrancher peut être douloureux. Pourtant, c’est le travail qui est demandé dans cet atelier et, au fil des réécritures, les participants découvrent la nécessité du rythme, l’utilité sensible de l’ellipse ; l’épure et la netteté du récit s’intensifient. Parfois, en cours d’élaboration, surgissent des idées de chute qui surprennent l’auteur lui-même. Gageons qu’en pareil cas, la nouvelle vient vivement toucher le cœur de sa cible : le lecteur.

Méthodes pédagogiques

La méthode formalisée dans le cadre d'Aleph-Écriture est active. Elle repose sur l'implication, des participants comme de l'animateur. Pragmatique, elle vise la transformation effective du rapport à l'écriture des participants : l'émergence de leurs territoires potentiels d'écriture, l'appropriation des savoirs et aptitudes qu'elle suppose. Elle est également interactive. Les allers et retours entre l'écriture individuelle, la confrontation en sous-groupes et les échanges en grand groupe permettent de passer de ses propres textes à ceux de l'atelier ou de l'héritage littéraire : jamais pour de l'explication de texte ou de la critique de type scolaire, mais pour permettre à chacun de trouver les moyens de rebondir, d'aller plus loin dans son projet, dans son écriture. Elle est, enfin, participative. On part des questions et des textes des écrivants, on réinvente avec chaque groupe, selon un trajet chaque fois différent, cette étrange aventure qu'est l'invention d'écrire.

Évaluation

Un temps de bilan invite chacun, en fin de stage, à revenir sur ses attentes. Chaque participant est en outre invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail à la fin de l’atelier.

Aucune formation ne correspond à vos critères.

tempus ut quis, leo luctus non nec pulvinar
0

Bonne nouvelle ! Nous sommes de retour !

Nous sommes heureux de pouvoir enfin vous accueillir physiquement dans nos ateliers d'écriture à Paris, Bordeaux, Lyon, Toulouse, et dans d'autres lieux cet été !

Nous avons mis en place un protocole sanitaire rigoureux (gel hydroalcoolique à disposition, distanciation physique dans les salles, port du masque dans les déplacements, sens de circulation) pour assurer votre sécurité et celle de nos intervenants.

Et pour ceux qui ne sont pas en mesure de se déplacer, nous continuons à proposer des ateliers via notre plateforme à distance et via mail, à consulter dans notre nouvelle rubrique "Écrire en ligne".

Pour plus d’information, veuillez nous contacter via notre formulaire de contact.

À très vite dans nos ateliers.
L’équipe Aleph-Écriture