Carnets et récits de voyage

Témoignage d'écrivant

«Formatrice très à l'écoute et généreuse, ambiance amicale tout en gardant l'aiguillage, j'ai trouvé les questions très utiles, et j'ai apprécié le point de vue d'une pro !»
Marie-Emilie P.

Dernière mise à jour : 12/12/2022

Carnets et récits de voyage

Il y a mille façons de voyager : autour du Sahara (Catherine Eberhardt), de sa chambre (Xavier de Maistre) ou de Paris (Jacques Réda), par exemple. Pour ces trois-là, rien ne fut plus indispensable que leurs très chers carnets. Les huit séances de ce stage vous invitent à refaire ou à rêver votre carnet de voyage, au bout du monde ou au fond du jardin, à rebours du temps.

Public

Cet atelier est ouvert à tous, voyageurs aux horizons divers, rêveurs d’espace ou baladeurs urbains.
Le stage est accessible à toute personne ayant déjà une expérience de l’atelier d’écriture, que ce soit en présentiel ou par e-mail.

Objectifs

- Croiser ses expériences avec celles d’autres écrivains voyageurs
- Expérimenter différentes modalités du récit de voyage
- S’essayer à des « textures » d’écriture : impressionniste, documentaire, poétique
- Trouver pour chaque situation le plus juste éclairage

Prérequis / Orientation

Ouvert à tous

Contenu

Ce dont témoigne le carnet de voyage, c’est de l’expérience unique éprouvée par chacun. Cet atelier propose de mettre en œuvre une écriture du témoignage, où l’évocation poétique traduit une expérience sensible. La « littérature de voyage » est un genre difficile à cerner, fait de bribes, d'impressions, de descriptions et de digressions, sans être une chronique de tout ce qui arrive lorsqu’on voyage. Un dosage entre documentaire et fiction sera par moments nécessaire pour donner forme au récit.
Vous pourrez choisir d’écrire un récit linéaire, un récit fragmentaire, une liste d’impressions mais quel que soit la forme choisie, les techniques de dramatisation du récit seront invoquées pour donner vie à votre histoire. En compagnie d'auteurs comme Robert Louis Stevenson, Jean-Christophe Bailly ou Edith de la Héronnière, la première partie de l’atelier s’attachera à canaliser les souvenirs fugaces autour de certaines thématiques liées à l’espace. La découverte de paysages nouveaux se fera quelle que soit la foulée, à chacun de choisir son lieu, de régler sa distance.
Les participants qui le souhaitent pourront adjoindre aux textes des dessins, photos ou petits objets rapportés (fleurs séchées, tickets de train, etc..) et leur mise en page sera accessoirement abordée.
Une pause d’un mois permettra de rassembler le matériau du voyage qui sera déplié dans la deuxième partie des séances.

Méthodes pédagogiques

La méthode d’Aleph-Écriture vise à accompagner chaque participant vers une élaboration nouvelle de son rapport à l’écriture, l’émergence de ses territoires potentiels d’écriture.
La découverte des textes du groupe et la lecture des retours de l’animateur permettent à chacun de prendre conscience de la singularité de son écriture, des forces de son texte, et d’ouvrir des pistes pour une éventuelle réécriture.
Spécificités de la méthode par e-mail : le participant a une semaine pour écrire et l’animateur une semaine pour envoyer au participant un retour sur son texte. Toutes les avancées et les échanges passent par l’écriture.

Évaluation

En fin de stage, un temps de bilan oral invite les participants à revenir sur leurs attentes et sur ce qu’ils ont découvert. Chacun sera ensuite invité à remplir le document-type de bilan qui lui sera adressé par mail. Pour les participants dont la formation a bénéficié d’un financement au titre de la formation professionnelle, l’animateur remplira un formulaire d’évaluation identifiant la progression, les acquis et les points d’amélioration à envisager, sur la base des objectifs énoncés dans la fiche de présentation du stage.

Clôture des inscriptions au plus tard 8 jours avant la date de l’atelier.

Programmation des prochaines sessions en cours, n’hésitez pas à nous contacter pour toute question

0