Écrire la solitude


Ce week-end vous propose d’écrire la solitude dans ses deux pôles : vacuité ou plénitude, temps d’épreuve ou temps de plaisir et de fécondation. Et d’explorer, aussi, la nécessaire solitude de l’écrivant : du brouillon solitaire au texte rédigé et adressé.

Télécharger la présentation détaillée