Publié le 25 juin 2014

L’association européenne des programmes d’écriture créative a soufflé ses dix bougies à Paris du 12 au 14 Juin 2014

Le 10ème Symposium de l’EACWP a réuni vingt-six participants de dix pays différents (France, République Tchèque, Angleterre, Espagne, Autriche, Danemark, Italie, Belgique, Liban, Finlande). Dix-huit structures proposant des formations à l’écriture créative étaient représentées, dont cinq universités.

Aleph-Écriture était représenté par Alain André et Louise Muller, ainsi que par plusieurs autres animateurs, présents lors de la journée pédagogique du 14 juin et lors de la soirée de clôture.

Une matinée a été dédiée à la préparation de la 2ème conférence pédagogique internationale dédiée à l’écriture créative, qui se déroulera du 21 au 25 octobre prochains à Jyväskylä en Finlande.

Les thèmes suivants seront mis à l’honneur lors de cette conférence :

  • les enjeux pédagogiques spécifiques de l’enseignement de l’écriture créative ;
  • le multilinguisme et l’influence de l’anglais sur une Europe multilingue ;
  • les différences entre l’enseignement de l’écriture créative en école privée et en université.

    Chaque année, l’EACWP choisit un thème auquel chaque institution membre de l’association consacrera des propositions d’écriture, des événements, des lectures, etc. de manière très libre. Le thème de l’an passé était le Rêve, celui choisi pour 2015 sera « Windows on the world », Fenêtres sur le monde.

    Helena Blakemore, de l’Université de South London, représentait la NAWE (National Association of Writers in Education). Celle-ci a proposé une reconnaissance mutuelle et une appartenance croisée automatique des deux associations (EACWP/NAWE), afin d’approfondir le dialogue entre universités et écoles privées, et de contribuer à assurer un meilleur anglais écrit dans les publications de l’association (relectures et polishing).

    L’association européenne développera davantage d’échanges entre animateurs de différents pays, à travers les programmes Teachers’, Staff and School Interchange.

    La troisième journée, consacrée entièrement aux enjeux pédagogiques de l’association a proposé des ateliers d’écriture d’1h30, des interventions de formateurs et une table ronde, dont notamment :

  • une réflexion sur le bilinguisme et l’écriture créative par Georgia Makhlouf, de l’association Kitabat (Liban) ;
  • une table ronde débouchant sur une discussion ouverte autour de l’utilisation de l’anglais dans une Europe multilingue ;
  • un atelier animé par Marie Haloux, animatrice par Aleph-Écriture, sur le dispositif de Pierre Bayard, Comment parler des lieux où l’on n’a pas été.

    La soirée de clôture, qui s’est déroulée dans la salle des fêtes de la mairie du Xème, a fait l’objet d’une lecture de textes écrits par les membres de l’EACWP, sur les rêves de personnalités européennes.

    Les interventions de la journée pédagogique et les Rêves de rêves seront bientôt disponibles sur le site de l’EACWP, www.eacwp.org.