Publié le 10 novembre 2011

Aleph au Liban

Alain André, directeur d’Aleph-Écriture, et auteur d’un ouvrage de référence sur les ateliers au long cours (Babel heureuse, réédité aux éditions Aleph/I-Kiosque en 2011) était invité le 4 novembre 2011 à participer à une table ronde au Salon du livre de Beyrouth.

C’est l’association Kitabat première association libanaise d’ateliers d’écriture, qui avait organisé cette manifestation. Partenaire d’une association plus ancienne, qui œuvre à la création de bibliothèques au Liban (www.assabil.com), Kitabat a été créée par sa présidente, Georgia Makhlouf, écrivaine et participante de longue date des ateliers Elisabeth Bing et Aleph-Écriture.

La table ronde portait sur le thème « À quoi servent les ateliers d’écriture ? » : une quarantaine de personnes étaient présentes lors de cet événement modéré par Georgia Makhlouf et pour lequel intervenait également l’auteure de théâtre francophone Sonia Ristic, en résidence à Beyrouth.

Alain André était également invité à former pendant deux journées, les 5 et 6 novembre, une équipe d’animateurs d’ateliers d’écriture. Ont été travaillées avec 12 participants passionnés, de langue maternelle française, mais aussi arabe et anglaise, les questions du « dispositif » de l’atelier d’écriture, des « retours » sur les textes et de la « progression » d’un atelier à visée littéraire conçu pour des débutants. Une formation très technique, mais indispensable !

La table ronde

La table ronde : Alain André, Georgia Makhlouf et Sonia Ristic



Vous trouverez plus de photos sur la page Facebook d’Aleph : www.facebook.com/alephecriture