Alain André

.


Fondateur, directeur pédagogique d’Aleph-Écriture et écrivain, il a conçu plusieurs stages et cycles de formation à l’écriture, consacrés au fragment, à la nouvelle et au roman. Il est l’auteur de romans, comme Rien que du bleu ou presque (Denoël, 2000) ou La passion, dit Max (collection « Photoroman », Thierry Magnier, 2007) ; de nouvelles et fictions brèves ; d’essais consacrés à l’écriture et aux ateliers, comme Devenir écrivain. Un peu, beaucoup, passionnément (Leduc.s, 2007 et Aleph, 2012), Écrire l’expérience. Vers la reconnaissance des pratiques professionnelles (en collaboration avec Mireille Cifali, PUF, 2007) ou Babel heureuse. L’atelier d’écriture au service de la création (Syros-Alternatives, 1989 et Aleph, 2011) ; ainsi que d’ouvrages pratiques et de nombreux articles de fond consacrés à l’écriture et aux ateliers.

• Biographie

Enseignant dans le technique à La Rochelle puis à Ivry-sur-Seine, Alain André démissionne en 1986 de l’Éducation nationale et crée Aleph-Écriture, qu’il dirige depuis sa création en 1985.
Ce terrain de recherche lui permet d’élaborer les éléments d’une méthode pour des ateliers au long cours et d’inventer de nombreux stages et cycles d’ateliers d’écriture (nouvelle, roman, fragment, écriture des pratiques professionnelles), ainsi qu’une formation d’animateurs d’ateliers d’écriture. Il conçoit également des actions portant sur l’écriture (associations, établissements sociaux, administrations centrales, entreprises) et dirige une recherche à l’INRP.
Cet investissement le conduit à publier des essais et articles consacrés aux ateliers et à l’écriture. Dans Babel heureuse, il imagine des ateliers d’écriture favorisant l’accès au plein exercice de la création littéraire. Avec Devenir écrivain (un peu, beaucoup, passionnément), il s’en prend au modèle purement vocationnel de la formation de l’écrivain (le “génie natif”). Dans Écrire l’expérience. Vers la reconnaissance des pratiques professionnelles, il défend l’essai et le fragment en tant que genres littéraires majeurs, susceptibles de renouveler les modèles d’écriture traditionnels des sciences humaines.
Après avoir publié des nouvelles au cours des années 90, il s’intéresse aux contraintes formelles et aux dispositifs, ainsi qu’aux formes fragmentées de la fiction, de l’essai et de l’autobiographie, ce qui le conduit à faire paraître un premier roman en 2000.
Face essayiste et face narrative (fictions autobiographiques) du chantier sont ainsi liées par une même pratique de l’écriture en tant que méthode d’investigation de l’expérience vécue - et d’élaboration d’une pensée propre.

 

Les prochaines formations de Alain André

  • Vivre et l’écrire (en partenariat avec la galerie La Manufacture)

    La Rochelle

     : du dimanche 3 juillet 2016 au vendredi 8 juillet 2016

    • 5 matinées (+ soirée d’accueil le dim. soir et de lecture publique le ven. soir) • 240 € pour les particuliers • arrhes 100 € • Form. perm. 480 € • information et inscription : ALPR Qi-Gong 06 89 35 32 51

  • Photographier, écrire

    La Rochelle

     : du dimanche 17 juillet 2016 au vendredi 22 juillet 2016

    • 5 matinées (+ soirée d’accueil le dim. soir et de lecture publique le ven. soir)
    • 384 € pour les particuliers • arrhes 150 € • Form. perm. 768 €

    Animateur(s) : Alain André , Marie Monteiro